SAISON 2017-2018
Le 17 juillet 2018
Emmanuel Monceau : "Un Kindarena en feu à chaque match"

Rouennais depuis l'été dernier, Emmanuel Monceau à recemment prolongé son contrat au RMB jusqu'en juin 2021 ; l'occasion de faire un bilan sur son année, de nous expliquer son quotidien et de connaitre ses futurs objectifs.

Bonjour "Manu", comment tu te sens en ce moment ? 
Je me sens bien, la saison a été longue et assez intense sur la fin. Je me suis bien reposé, j’ai bien récupéré et ça fait quelques temps déjà que je recommence à m’entraîner.


Tu reviens du Quai 54, comment c’était ?
Malheureusement on a perdu en demi-finale cette année. C’était encore une fois une belle expérience. C’est un week-end où tu prends vraiment du plaisir que ça soit sur le terrain ou en dehors. Il y a un bon niveau, l’ambiance est super, les différents shows et animations proposés sont top. J’en garde un bon souvenir !


En parlant de souvenir, est ce qu'il y en a un qui t’as marqué cette saison ?
Ce n’est pas réellement un souvenir mais plus un bilan qui m’a marqué. L’affluence au Kindarena qui passe d’à peine 1500 personnes en début de saison avec peu d’ambiance, à 4500 personnes en fin d’année et une ambiance de folie. Je trouve ça vraiment super et j’en suis très content. 



A quel point c'est important pour toi et l'équipe de te sentir soutenu, plus particulièrement quand tu joues à domicile ?
Je le répète tout le temps mais c’est dur d’expliquer aux gens ce que l’on ressent en tant que joueurs lorsque la salle fait du bruit et te soutient. Il faut le vivre pour le comprendre je pense. C’est comme si tu devenais infatigable, tu fais des efforts que tu n’aurais peut être pas pu faire sans le public. Sans compter le fait que ça déstabilise l’adversaire. C’est vraiment hyper important de se sentir soutenu comme je pense que c’est important pour les supporters de voir des joueurs qui se donnent à fond et mouillent le maillot.





Tu as récemment prolongé au RMB (jusqu’en 2021), qu’est ce qui a motivé cette décision ?
Je veux être en Jeep Élite assez rapidement et ça colle avec les envies du RMB. Après avoir parlé avec Ian, Yvan, Michel et Alex j’ai réellement senti l’envie de monter au niveau supérieur dans les années qui arrivent. C’est principalement pour cette raison que j’ai décidé de me réengager avec le club. 


Tu as déclaré au Paris Normandie que tu voulais être un des meilleurs défenseurs de Pro B : Où en es tu selon toi ? As tu d’autres objectifs ?
Je pensais déjà en faire partie avant même d’avoir fait un seul match en pro B. Je suis vraiment confiant sur le côté défensif de mon jeu. Aujourd’hui je suis sûr que je fais partie des meilleurs défenseurs de Pro B. J’ai montré que je pouvais défendre sur les postes 2-3-4 et quelque fois même sur des 5 sur une courte période. Cependant, j’ai des efforts à faire sur mon explosivité et ma rapidité d’appuis pour pouvoir défendre plus souvent sur des meneurs de jeu.
J’ai d’autres objectifs, je veux développer mon jeu et ne pas être catalogué comme simple défenseur. Mon objectif principal est d’atteindre la Jeep Élite rapidement.


Qu’est ce tu penses des joueurs qui viennent d'arriver à Rouen ? (cf : Chima Moneke, Jean Baptiste Maille, Jessie Begarin, Zimmy Nwogbo)
Honnêtement, ça me fait plaisir. Je ne les connais pas tous très bien, notamment Chima Moneke, mais je pense que les dirigeants et le coach sont en train de former une équipe de guerriers et c’est ça qui me plaît. Je n’ai entendu que du bien de Begarin et Nwogbo. Je connais très bien JB Maille pour avoir jouer avec lui à Challans, je sais déjà qu’il ne va jamais rien lâcher et qu’il va mouiller le maillot. Exactement ce que j’aime ! Maintenant comme on dit, il faut que la mayonnaise prenne et on va tout faire pour. 


Trois mots pour te décrire ?
Entier, ambitieux, calme.


Trois qualités ?
Optimiste, amusant et digne de confiance. 



Trois défauts ?
Rancunier, direct et fier.


Une citation qui te correspond ?
Dans la vie c’est donnant donnant.


Explique nous un de tes tatouages ?
« My way » sur mon poignet gauche. Ça signifie « mon chemin / à ma façon ». C’est pour me rappeler que je suis maître de ce que je fais et que je dois le rester. Que ça soit dans le basket ou en dehors, j’ai des objectifs et j’en aurais plein d’autres plus tard. Je ne veux pas suivre une ligne déjà toute tracée par quelqu’un d’autre. Il y a de bonnes choses à prendre chez tous le monde je pense mais au bout du compte j’aurais fait mon bout de chemin à ma façon sans dépendre de personne. Le meilleur exemple pour l’instant est mon parcours dans le basket qui est atypique ...


Qui étaient tes idoles quand tu étais enfant / adolescent ?
Pour le basketball c’était LeBron James bien sûr et Dwayne Wade. Je n’étais pas focalisé que sur le basket. Par exemple j’adorais la WWE avec Randy Orton.





Quelle est la difficulté la plus dure que tu as eu a surmonter dans ta carrière ?
C’est clairement arrivé cette année même si ça ne s’est pas trop vu. Je ne vais pas m’étaler sur le sujet pour l’instant mais pour résumer, le plus dur pour moi était de réussir à faire en sorte que ce qui se passe dans ma vie personnelle n’impacte pas ma vie professionnelle. Alex, Michel, Yvan, tout le staff et les gars m’ont bien aidé pour ça, il m’ont soutenu quand j’en avais besoin et je les remercie sincèrement. C’est quelque chose que je n’oublie pas.


Qu’est ce qu’il y a dans ton iPod en ce moment ?
En ce moment surtout du Drake mais aussi Young Thug, Future, J.Cole etc. Principalement du rap US même du old school. Mais je commence à un peu plus aimer le rap français qu’avant ...

Quelque chose qu’on ne sait pas sur toi ?
Je sais hyper bien cuisiner ...


Ovi Varanauskas la saison dernière te surnommais « Juice », pourquoi et est ce que tu valides ce surnom ?
Je ne peux pas totalement expliquer toute l’histoire mais c’était en rapport à mon activité sur le terrain et le fait que j’ai du « jus » quand je saute. Je valide totalement !!


Qu’est ce que tu fais lorsque tu n’es pas a l’entraînement, en match ou à la salle de muscu ?
Pendant la saison, pas grand chose parce qu’on a pas non plus assez de temps pour faire vraiment quelque chose donc ça se résume à jouer à la PS4, aller boire un café, être au téléphone avec ses amis et ses proches, de temps en temps aller faire du shopping.
L’été, je profite de tous les gens dont je ne peut pas profiter durant la saison donc les amis et la famille, sinon je vais bronzer à la plage.



Est ce que tu as un conseil à donner à tous les jeunes basketteurs qui rêvent d’être à ta place ?
Soyez prêts à faire des sacrifices, ayez confiance en vous-même tout en gardant la tête sur les épaules et bossez dur.


Qu'est ce que nous pouvons te souhaiter pour la saison prochaine ?
Le meilleur que l’on puisse me souhaiter serait que l’on monte en Jeep Elite et un Kindarena en feu à chaque match à domicile avec une vraie relation joueurs/supporters. Surtout j’espère que je n’aurais pas de blessures, que je garderais la santé et que je prendrais beaucoup de plaisir tout au long de la saison. 


Merci Emmanuel.

Suivez nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Youtube


Crédit photo: Anne Dee Lamour / Féline