SAISON 2017-2018
Le 13 janvier 2018
Le RMB encore en vacances contre Denain

Le RMB recevait Denain Voltaire dans le cadre de la 13ème journée du Championnat de France de ProB pour ce premier match de 2018. Un match à la portée des Rouennais sur le papier, et le retour de l’ancien coach normand, Rémy Valin. 
 
Ça commençait bien…
 
Le match débute avec un panier à 3 points de DALLY et s’enchaine avec des actions où les deux équipes se rendent les paniers coup pour coup. On assiste à une défense solide des deux côtés du terrain et aucun joueur ne sort du lot.
Denain met un coup d’accélérateur à partir de la 5ème minute grâce notamment à l’intérieur CAZENOBE, c’est un temps mort qui est demandé par Rouen après avoir concédé un 7-0.
Au retour du temps-mort, le capitaine VARANAUSKAS drive et met son double pas, essayant de sonner la révolte. Denain défend dur et les rouennais concèdent des pertes de balles qui permettent à Denain d’obtenir 11 points d’écart. DIBO inscrit un tir à 2 points et Rouen est mené de 9 points au terme de ce premier quart-temps.
 
Dans le deuxième quart-temps, Rouen équilibre le jeu et s’ajuste en attaque. MONCEAU nous offre à nouveau un poster de folie après un passage sous le cercle. Rouen n’arrive pas à finir ses actions mais revient doucement au score. Puis, la défense de Denain se referme et le RMB ne trouve plus la faille. Les nordistes avancent, accélèrent et prennent 14 points d’avance face à des normands en manque de solution à la fin de cette première mi-temps.
 
Une deuxième mi-temps sans surprise
 
Le 3ème quart-temps n’a pas amélioré les choses. Bien au contraire, le temps passe et Denain augmente en intensité. Les Rouennais n’ont pas assez de répondant à l’image des pertes de balles qui s’accumulent, les nordistes en profitent pour augmenter l’écart entre les deux équipes. Malgré le réveil d’EMEGANO, le retard est pris et Rouen n’y arrive plus. Quelques réactions ont lieu mais l’écart à la fin du 3ème acte est de 20 points en faveur de Denain (41-61)
 
Dans les 10 dernières minutes de cette rencontre, les hommes d’Alexandre MENARD essayent de montrer un autre visage, en vain.
 
Ce n’était définitivement pas le soir des rouennais et la réussite au shoot en est la preuve concrète (35,1% aux tirs contre 47,1% pour Denain). Les nordistes sont passés en roue libre et les coachs ont ouvert leur banc, à l’image de l’entrée de INJAI dans les dernières minutes de la rencontre.
Score final : 53/83
 
Ce premier match de 2018 est a oublié très rapidement et le match de Mardi prochain en est l’occasion parfaite. Rendez-vous donc Mardi 16 Janvier 2018, à 20h30 au Kindarena pour la réception de Saint-Chamond.
 

13.01.18 – PRO B – 13ème JOURNÉE
À Rouen, DENAIN VOLTAIRE BAT ROUEN MB 53 À 83
Arbitres : MURILLON , BOURY & CECCARELLI 
14-23 | 15-20 | 12-18 | 12-22

ROUEN: 20/57 aux tirs (8/24 à 3 pts, 5/9 aux LF), 22 rebonds (3 offensifs), 13 passes décisives, 5 interceptions, 18 balles perdues. Marqueurs : Stevens 6, Varanauskas 11 Monceau 2, Williams 7, Dibo 8, Michel 3, Bassoumba 1, Ponsar 2 & Emegano 13. Entraineur : Alexandre MENARD
 
DENAIN: 33/70 aux tirs (7/22 à 3 pts, 10/10 aux LF), 41 rebonds (11 offensifs), 16 passes décisives, 13 interceptions, 14 balles perdues. Marqueurs : Threatt 6, Poupet 2, Barrueta 12, Wallez 2, Bropleh 7, Dally 13, Goulbourne 9, Smock 4, Cazenobe 14 & Ngouma 14. Entraineur : Rémy VALIN 

Alexandre Ménard (entraîneur de Rouen) : « On s’est fait agresser pendant tout le match dans le bon sens du terme par une équipe physique qui a fait jouer ses muscles et son expérience. Denain n’est pas à place aujourd’hui. Il devrait être bien plus haut. Au complet comme ce soir, ça redevient une machine de guerre. De notre côté, on se berce d’illusions et on voit bien que nous sommes une équipe lambda quand on ne se bagarre pas et qu’on n’est pas très précis sur les détails. On a perdu beaucoup de ballons (18) et on n’a que 37 d’évaluation collective (contre 102). Denain gagne les quatre quart-temps, il n’y a pas grand-chose à dire. »
 
Rémy Valin (entraîneur de Denain) : « On a récupéré notre groupe au complet. On a pu jouer à dix pendant 40 minutes avec un bel état d’esprit. On savait qu’il fallait être très très dur face à un adversaire doué offensivement. On commence à comprendre des choses, on est en train de monter en puissance. Pour Rouen, mieux vaut perdre de 30 points que de 2 car derrière, il va avoir une réaction de sa part mardi contre Saint-Chamond. Moi, ça m’a fait plaisir de revenir ici et de voir des têtes que j’aime bien. »