SAISON 2017-2018
Le 21 septembre 2017
Williams: « Mes gars sont prêts »

Pro B – Rencontre avec Desmond Williams, le nouveau poste 3 du Rouen Métropole Basket.
 
Arrivé il y a deux semaines des États-Unis, Desmond Williams (1.99 m, 25 ans) n’a pas manqué ses débuts au sein de sa nouvelle équipe. Auteur de 22 points face à Orléans il y a quelques jours, le petit frère de Jordan Williams revient sur son arrivée au RMB et ne cache pas son envie de faire ses premiers pas sur le parquet du Kindarena. Entretien.
 
Quel bilan fais-tu à l’issue de cette série de matchs amicaux ?
Desmond Williams : « Je dirais que le bilan est plutôt bon, même si tout n’est pas encore parfait loin de là. Nous nous sommes inclinés de peu lors de notre tout premier match (ndlr : contre le Havre, 83-77) puis nous avons enchaîné sur deux victoires contre Evreux et Orléans qui sont de belles équipes. Il y a eu un petit relâchement contre Brissac mais nous continuons à bosser pour peaufiner notre préparation. Sur un plan individuel je me sens comme un chef de file au sein de cette équipe. Nous avons un groupe très jeune cette saison, c’est donc au plus « anciens » de montrer le chemin à suivre et j’espère jouer pleinement ce rôle-là ».
 
Comment expliques-tu cette baisse de régime face à Brissac ?
D.W. : « Je pense qu’ils étaient plus avancés que nous dans leur préparation et sont donc venus avec beaucoup plus d’énergie. Nous n’avons pas si mal joué que ça, mais ils en voulaient plus. À nous de rectifier tout cela car en laissant nos adversaires à 50% de réussite aux tirs et 11 rebonds offensifs, nous ne pourrons pas prendre beaucoup de victoires dans ce championnat ».
 
Malgré ton arrivée tardive à Rouen, comment s’est passée ton intégration ?
D.W. : « Très très bien, et c’est un sacré avantage lorsque l’on arrive dans un nouveau pays, une nouvelle ville. J’ai tout de suite accroché avec l’ensemble des joueurs et ce dès mon premier jour ici. De même pour le staff et les salariés, tout le monde me traite comme un membre de la famille, c’est un véritable plus pour moi ».
 
Quels ont été les premiers mots du coach à ton égard ?
D.W. : « Il m’a simplement dit qu’il était heureux de me voir arriver et d’avoir enfin la totalité de son groupe à sa disposition. C’est un travailleur, un coach qui a l’air de savoir ce qu’il veut. Je pense qu’il sait mettre ses joueurs en confiance et j’espère que cela va porter ses fruits au fil des semaines ».
 
« NOUS SOMMES IMPATIENTS D’EN DÉCOUDRE »


 
Comparé à la Finlande, comment juges-tu le niveau des premières équipes françaises que tu as pu défier ?
D.W. : « Sans faire offense à la Finlande, je pense que les mecs sont tout même plus athlétiques, plus grands et plus rapides ici. Mais je m’attendais à cela car nous en parlons entre nous, joueurs ».
 
Justement outre ton côté athlétique, quelles seront selon toi tes principales armes pour te montrer au sein de ce championnat de Pro B ?
D.W. : « Je n’ai pas cette prétention de dire « je vais faire ci ou ça », tout ce qui m’importe c’est d’aider les gars du mieux que possible. Je souhaite juste jouer avec mes qualités, mon tir et ma présence au rebond pour apporter à l’équipe et la hisser vers le haut ».
 
Premier match officiel contre Le Havre mardi, l’équipe sera prête ?
D.W. : « Je pense que mes gars sont prêts et sont vraiment impatients d’en découdre mardi soir. Nous avons bien travaillé et continuerons à le faire afin de prendre un maximum de victoires. La préparation c’est bien, mais maintenant place aux choses sérieuses, nous avons hâte de débuter, d’offrir un beau spectacle aux supporters et de montrer qui nous sommes »



 


RETROUVEZ-NOUS ÉGALEMENT SUR
        

 Photos: Raynald Aubert